2012 – Wallonie

Le samedi matin midi, Akou m’a fait faire le tour du centre-ville waterlootois. Je crois qu’on a dû visiter toutes les boutiques, et fait le plein de boissons pour le grand soir !;) ainsi que de chocolats pour moi, histoire de ramener quelque chose de l’expédition pour tout le monde à la maison (Belgique + Pâques, z’auriez fait quoi à ma place ? 😀 ).

Au retour, tout reste à faire concernant la salle de la LAN. Voici une vue de l’endroit après que nous ayons tant bien que mal réussi à installer 2 PC fonctionnels, celui d’Akou inclu :

Le premier PC qu’on avait connecté, manque de bol, il parlait Linuxien xD , avec des invites de commande blanc sur noir au démarrage : je ne vous cache pas qu’on a pas su en faire grand chose (là, ca y est, je parle avec l’accent belge !). Après il a fallu ramener tout les sièges nécessaires, et au final, on a réussi à avoir quelque chose de potable pour l’arrivée de Kokiri d’abord, et Decafeiner ensuite 🙂

Et puis ce sont finalement Jee et son père qui sont arrivés et ont installé leurs portables :

[img]http://zupimages.net/up/2/2397671.jpg[/img]

8 heures de route si je me souviens bien pour Jee et son papounet. Chapeau pour ce dernier qui l’a accompagné dans cette expédition dans une contrée lointaine et inhospitalière (surtout pour nous les Français ^^ ).

Mais j’oublie de dire qui est qui. De gauche à droite nous avons Kokiri, Jee1207, son père, et au premier plan c’est bibi, en train de suer à grosses gouttes pour régler le modem d’Akou qui semble dans les choux, et qui nous joue déjà des vilains tours (du genre : « je te vois, tu me vois, mais le premier de nous deux qui cliquera sur rejoindre, free-ze-raaaa… »).

Mais Decafeiner reste optimiste :
http://zupimages.net/up/2/1350153741.jpg

Le dernier épisode s’était achevé sur un suspense insoutenable : le modem d’Akou allait-il finalement fonctionner oui ou non ? Jusqu’à présent on se voyait, mais impossible de se rejoindre, gel d’écran immédiat pour l’imprudent qui osait cliquer sur le bouton « Rejoindre ». Drame et désespoir commençaient à pointer à l’horizon, une sourde inquiétude grondait chez tout le monde. Enfin, surtout chez ceux qui étaient dans le secret.

Enfin, Akou annonce de but en blanc à l’assistance qu’il sait de quoi il retourne depuis le début (le vil a donc fait monter la pression à dessein ! :diable: ), et demande à Jee de débrancher le cable reliant le modem à la box, qui nous permettait d’être reliés à l’Internet tout en restant (en théorie) connectés entre nous sur un réseau local. Et là le miracle s’accompli enfin devant nos yeux ébahis !

http://zupimages.net/up/2/210249439.jpg

Explication probable : les jeux semblaient s’obstiner à vouloir emprunter les accès externes (passer par l’Internet) au lieu de passer par le réseau local, tant que nous étions reliés d’une manière ou d’une autre à la box via le modem. Il a donc définitivement fallu couper le contact avec la toile, débrancher le câble fautif, pour que nous puissions nous rejoindre sans blocage via les IP internes au réseau local.

http://zupimages.net/up/2/13317807.jpg

Hélas, des problèmes subsistent, notamment pour l’ordinateur de Jee. Akou réussira finalement à négocier l’emprunt de l’ordinateur de son frère, ce qui nous sauvera la mise dans un premier temps.

Bref, tout commence à bien se mettre en place, et il est décidé suite à cette bonne nouvelle de passer à table ! Akou a pu récupérer pas moins d’une quinzaine (!) de pizzas auprès d’un ami italien de la famille, ex-pizzaïolo. Ce n’est pas ce soir que l’on mourra de faim ! Vous croyiez vraiment qu’on avait rien prévu ? C’est l’Alliance qui régale !;)
Hélas, nous n’avons pas gardé de photos des pizzas avalées. De mémoire il y en avait garnies de divers fromages, et d’autres étaient… à l’ananas. Original, mais savoureux !

Toutefois, Akou est suspendu à son GSM (téléphone portable, pour les incultes), qui ne cesse de sonner. Il reste en effet un absent de taille : c’est Nord, qui n’est toujours pas là. Depuis une bonne demi-heure, Akou reçoit des appels de sa part. Problème : le GSM de Nord ne fonctionne pas en Belgique. Il appelle donc Akou de bars en bars, sans parvenir à se repérer.

[Un Français s’est perdu dans Waterloo.
Il faut sauver le soldat Nord !

Nord s’est perdu dans le centre-ville de Waterloo et erre de bars en bars à la recherche d’une quelconque piste pour nous retrouver. [s]L’eau et la nourriture commencent à lui manquer (en fait pas du tout, je vous explique juste après).

Le sauvetage de Nord

Akou regarde Denis soucieusement, et lui dit : « Viens avec moi. On va chercher Nord ! ». C’est ainsi qu’une expédition de sauvetage est mise sur pied. Une fois dans la voiture d’Akou, le terrible dialogue que voila a lieu :

« …Il est où ?
– Je lui ai fixé rendez-vous près du Mac D.
– Ah, ok. Au fait, pourquoi tu as besoin de moi ?
– Je voulais pas y aller seul…
– Mais pourquoi moi ? Je voulais continuer à manger les pizzas :'(
– …Pourquoi toi ?… Parce que Decafeiner sait bien faire fonctionner le four.
– :gne: ? »

Akou et Denis_48 s’embusquent sur le parking d’une célèbre chaîne de fast-food états-unienne, et guettent un véhicule de plaque française et comportant un acronyme sur sa carosserie (il s’agit d’une voiture de société). Ainsi que tout piéton pouvant potentiellement être Nord.

Tout d’un coup, Denis s’exclame :

« Regarde. C’EST LUI !
– …nan… quand même pas ? »

En effet, un antique vieillard à la barbe blanche, faisant légèrement marin sur le retour, nous observe en se dirigeant vers nous. On pourrait croire au croisement du Captain Igloo et de Popeye. Akou regarde d’un air affolé cette apparition cheminer tranquillement vers nous.

http://www.coup-de-vieux.fr/wp-content/uploads/2010/08/captain_iglo.jpg

Au dernier moment, le vieil homme change de direction et passe son chemin tranquillement. Ce n’est donc pas Nord. Pour une obscure raison, un léger soulagement semble poindre chez Akou. Craignait-il que le marin ne nous propose de petits poissons de forme carrée ? Mystère.

Enfin, un véhicule français déboule sur le parking. Akou fait des appels de phare, mais la voiture en question est encore trop loin.

Akou : « Il ne nous a pas vu. [b]ON LE PREND EN FILATURE !

Nord a alors la surprise d’apercevoir sur sa gauche un véhicule s’amenant à sa hauteur. A bord, deux énergumènes au sourire béat lui font signe.

« Excusez-moi, vous… cherchez une LAN Sudden Strike ?… »

Ni une, ni deux, Nord nous suit jusqu’au point de ralliement. Mission accomplie !
A notre retour, nous constatons que Decafeiner a carbonisé une pizza en tentant de la réchauffer dans le four.
Akou et Denis_48 ont réussi au péril de leur vie à rapatrier Nord en territoire suddenien. Pendant ce temps, Decafeiner a réussi à exterminer une pizza rebelle dans le four d’Akou.

Première constatation à l’arrivée de Nord : ce dernier arrive chargé de diverses victuailles. De mémoire : fromages, saucisson, et autres denrées/boissons de sa région ! Le bougre avait donc prévu l’éventualité d’une coupure dans nos lignes de ravitaillement ! Ce qu’on peut difficilement lui reprocher. Ces vivres ne seront pour l’heure pas utiles, les convives étant rassasiés, toutefois elles constitueront plus tard dans la nuit un apport continu pour les goinfres joueurs nocturnes les plus affamés.

Tous les participants sont arrivés, il est temps de faire ici une pause dans le récit afin de bien rappeler qui est qui. Quoi de mieux qu’une photo de groupe :

http://zupimages.net/up/2/1650038528.jpg

Pour rappel, de gauche à droite nous avons donc Akou, Nord, Denis_48, Jee suivi de son père, Kokiri, puis enfin un Decafeiner très souriant au premier plan !

Une fois toutes les présentations effectuées à nouveau en présence de Nord, et le repas terminé, il est plus que temps de commencer à jouer !

http://zupimages.net/up/2/75577709.jpg

http://zupimages.net/up/2/430375958.jpg

Nord installe sa tour en bout de table avec un peu d’aide de Denis pour le raccordement, pendant ce temps les autres machines semblent bien chaudes, tout à l’air d’être prêt… Quand soudain, c’est le drame !
Alors que tout fonctionnait bien, et que Jee dispose enfin d’un ordinateur fonctionnel (fait suffisamment rare pour être mentionné), c’est alors… l’ordinateur d’Akou qui fait une sortie de route ! De façon subite et sans préavis, alors qu’Akou avait simplement quitté la partie l’espace d’une minute. L’instant d’avant tout va bien, l’instant d’après, disparition de l’affichage des parties.
Le pauvre, après avoir passé tout son temps à dépanner les autres participants, une fois revenu à sa place voila que sa propre machine fait des siennes…
C’est trop injuste.
Ahah.

http://zupimages.net/up/2/96955659.jpg

Hum, donc euh, nous disions. Ah oui, la première partie démarre donc en 3v3 sur Andromeda, pendant qu’Akou (qui s’est désisté pout le moment) exorcise son PC en psalmodiant diverses incantations, à base de *!%µ^$ ou encore de $^*ù**%.

http://zupimages.net/up/2/1509122598.jpg

Les parties ont enfin débuté, et pour l’instant ne demeure qu’une seule ombre au tableau : le PC d’Akou qui s’obstine dans son mauvais fonctionnement.

http://zupimages.net/up/2/1630226564.jpg

[youtube]ywnQCVlSyHU[/youtube]

C’est à la partie suivante que se produisit le miracle et qu’Akou pu finalement remettre son ordinateur dans le droit chemin, et rejoindre les autres à l’occasion de l’unique 4v3 de la soirée (le restant des parties se joua ensuite en 3v3, que ce soit par roulement ou tout simplement parce que nous n’étions plus que 6, le père de Jee n’ayant pas participé à toute la nocturne).

Ainsi, de parties en parties, nous sommes finalement arrivés à ce qui fut le plat de résistance de la soirée : une mise à jour de la map [i]La Tunisie en 1943[/i], une mission qui avait déjà été jouée lors de la dernière LAN.
La map, désormais à quelques encablures d’être véritablement potable (bien plus en tout cas que les vieilles versions, issues de l’ancienne Hidden Stroke Arena), rempli dores et déjà son rôle avec brio en offrant à chacun l’occasion de se battre dans un combat épique, que ce soit côté ville, côté désert, sans oublier le tout nouveau « côté oasis » qui remplaçait le puit asséché -très controversé- des versions précédentes.

Nord, Jee et Denis rejoignirent l’équipe des Alliés (Grande-Bretagne/France et soutien de troupes US), et Akou, Decafeiner et Kokiri constituèrent l’Axe (Allemagne et Italie).
Pendant toute la durée de la partie, Akou utilisa aux moments-clés son [s]mégaphone[/s] enceinte réglée à plein volume, afin de diffuser des messages de propagande en faveur de l’Axe. Les joueurs Alliés connurent alors l’enfer que devaient constituer ces enregistrements répétitifs durant la véritable guerre. Quel niveau de simulation ! Quiconque n’a pas joué à Sudden Strike avec un Allemand en train de lui hurler « Surrender, we will treat you well !! » dans les oreilles, n’a pas pu mesurer toute l’immersion pouvant être offerte par ce jeu.

La frustration et le défaitisme des commandants Alliés présents autour de la table augmentait. Après un bon début, les nouvelles du front n’étaient en effet pas très encourageantes, et l’aviation débloquée par la prise des 3 zeps verts n’avait pas été déterminante.
La partie s’éternisant, il fut décidé d’un commun accord d’en finir. La pause fut enclenchée, et chaque équipe se regroupa aux deux bouts de table afin de tenir un conseil de guerre.

http://zupimages.net/up/2/1191310371.jpg

Après observation en commun de la situation sur l’écran de Nord, le plan d’action qui fut décidé côté Allié était de détacher le maximum de troupes en ville afin de prendre le trio de zeppelins oranges, ce qui devait assurer l’arrivée de renforts bienvenus, ainsi qu’une position de force pour ensuite attaquer l’aérodrome capturé par les germano-italiens.

Hélas, à la reprise rien ne se passa comme prévu, et les troupes de l’Axe profitèrent de cette stratégie éventée pour percer là où les troupes avaient été prélevées pour l’assaut urbain. Assaut qui ne se révéla guère fructueux, les rues étant truffées de fanatiques Waffen-SS !

En bref, les Alliés furent défaits sur ce front, et la Tunisie toute entière menaçait désormais de tomber aux mains des « Belges Allemands ».

Suite à cette partie, une courte pause fut décidée, l’occasion de refaire un tour de table et d’observer à nouveau l’allure de quelques participants après ces éprouvants combats.

http://zupimages.net/up/2/588356772.jpg

Notez le look très tendance donné par la couverture, néanmoins nécessaire afin de se prémunir contre le léger courant d’air frais commençant à percer dans le garage d’Akou. L’apparence « bronzée » est elle à attribuer au flash et à sa correction, et non à un quelconque séjour prolongé en captivité dans le Sahara !

http://zupimages.net/up/2/230228249.jpg

Nord était condamné au bout de table, dans le fond du garage. Le pauvre ! Il fut néanmoins régulièrement ravitaillé en vivres et en couvertures de survie.

http://zupimages.net/up/2/1433731927.jpg

Kokiri bien emmitouflé…

http://zupimages.net/up/2/1389954452.jpg

…et l’inénarrable Jee multi-écrans que l’on ne présente plus. L’occasion de préciser que Jee s’endormit littéralement sur le clavier lors de la partie suivante, jouée sur Second Front :

« Jee ? J’ai besoin de toi pour soutenir Kokiri au nord. Jee ?
– Rrrr…
– Les transmission sont mauvaises, répète ?
– rrrr…
– JEE ?
– RRRRRRR !!
– ON SE FAIT ENFONCER !
– zzzz… »

Après avoir envoyé Jee rejoindre son père à l’hotel tout proche afin qu’il gagne un repos bien mérité, il fut décidé de continuer pour ceux qui en avaient encore la force. En effet, l’effet était apparemment contagieux, et une certaine torpeur gagna progressivement les joueurs lors des parties suivantes. Au bout de la 3ème partie suivant le départ de Jee, la fatigue ne pouvait plus être ignorée. Phénomène nouveau pour Denis qui eu juste le temps de déclarer « Ah, mais ca c’était pas passé comme ca à Paris, on avait joué jusqu’à…… Rrr… zzzz »

Les participants gagnèrent toute surface où ils pouvaient s’allonger. Le divan du salon fut pris d’assaut, les fauteuils n’avaient plus visage humain, bref, des images insoutenables que notre comité d’éthique a jugé dégradantes, et que nous avons donc ici censurées pour le bien de vos yeux. Seuls Akou et Decafeiner semblèrent résister au virus, et ne pas s’assoupir.

Quelques heures plus tard, quelques participants sortirent de leur torpeur et jouèrent une partie après un rapide petit déjeuner. La carte était une triangulaire expérimentale et inédite, au nom éponyme – bientôt sur vos écrans !
Puis, progressivement, ce fut le retour de Jee et de son père, et quelques parties matinales purent être jouées, notamment sur Blizzard, map quelque peu controversée de Rommel, avec son terrible « couloir de la mort » qui eu raison des troupes franco-soviétiques attaquant les positions allemandes.

[youtube]Uru60yP6Dpk[/youtube]

Peu avant midi, il fut décidé de partir en vadrouille dans Waterloo afin de se restaurer et de pouvoir échanger une dernière fois sur le jeu, la communauté, et divers autres sujets connexes.

Mais tout d’abord, une rapide pause spécial « auto-intoxication » pour ceux de nos camarades hélas atteints par le phénomène.

http://zupimages.net/up/2/2081006267.jpg

Le reste des participants prend l’air. Tiens ?

http://zupimages.net/up/2/2089678464.jpg

Ils n’étaient pas supposés être les mieux reposés de toute la bande ? Qu’à cela ne tienne, le contact avec la lumière du soleil est apparemment nocif pour tout Suddenien qui se respecte ! Puisqu’on vous dit que ce sont des animaux nocturnes !

http://zupimages.net/up/2/1318674208.jpg

Certains regards en disaient long : en effet, que de parties jouées durant la nuit et la matinée ! Beaucoup de moments partagés autour des champs de bataille… Les co-belligérants et alliés d’un soir purent continuer à discuter sur le chemin, à l’aller comme au retour, ainsi qu’au moment de remballer leurs ordinateurs… Déjà la fin. Quelle nuit ! Si courte, et si longue à la fois !

Saluons la présence sympathique et la ténacité de toutes les personnes ayant fait le chemin jusqu’à Waterloo pour cette 2nde LAN organisée à l’initiative de l’Alliance Francophone Sudden Strike.
A une exception près, les participants étaient tous différents de la première LAN. Manquaient à l’appel d’illustres membres tels Liberty, Goulag, Kortex ou encore Maximus… Le futur 3ème rassemblement sera-t-il celui du choc (et des retrouvailles) entre les participants des LAN parisiennes et wallonnes ? Rendez-vous d’ici l’année prochaine, probablement en Normandie, afin d’assister peut-être à ce curieux mélange entre Suddeniens en folie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.